Skies of Arcadia island

Chimères

LIVRE I : WORLD OF BALANCE

Chapitre I :Le feu par le feu…

Je mis donc les moteurs du Crusader en marche au petit matin, le temps d'arriver a Nasrad, l'exploration pouvait prendre plusieurs mois, si on procédait par élimination par toutes les rumeurs qui racontait son périple, sa base ne pouvait se trouver qu'aux environs de Nasrad. Cela faisait déjà 6 mois…Soltis est retournée a jamais dans les profondeur, et c'est tant mieux, mais pas pour tous. Car un monde en paix ne serait jamais un contentement suffisant pour les hommes…Nous avions fait quelques nœud paisiblement quand soudain…
-Deathound ?!Qu'est ce qu'il t'arrive ?!Le chien aboyait avec une grande insistance, comme si il voulait montrer quelque chose a sa maîtresse.
-Tu as vu quelque chose ?Elle retroussa soudain son nez…Cette odeur…De la fumée !Il y a un incendie !Elle saisit sa longue vue en un éclair et scruta l'horizon, au loin, un petit bateau était en train de brûler !Elle se précipita a la salle des machines et enclencha les bouchées doubles. Ils se rapprochaient a présent a une grande vitesse du bateau, et plus ils se rapprochaient, plus Piastol avait peur, car elle allait bientôt être assez près pour pouvoir distinguer l'étendard du bateau…Elle ne voulut pas y croire…Fermer les yeux…Mais ce n'était que la vérité qui les lui ouvrirent…C'était le bateau de Doc. A sa vue elle pâlit, stoppa les moteurs, puis pris son élan et…
-MARIAAA !!Elle fit un saut incroyablement grand pour retomber sur le pont du bateau, elle se précipita vers la porte de la cabine, verrouillée.
-M…Merde !Elle prit sa faux et trancha la porte d'un coup, les débris volant ça et là. Elle se précipita a l'intérieur. La cabine était en feu, tout brûlait sur tous les cotés.
-MARIAAA !!!
-Hmpf humpf !Maria était ligotée et bâillonnée dans un coin de la cabine, Piastol se rua vers elle…C'est alors qu'elle le vit et une expression d'horreur passa sur son visage.

Doc était mort…

Il était même pire que ça…

On l'avait flagellé de part et d'autres et on l'avait crucifié, puis on lui avait planté une dague dans le cœur. Devant cette horreur elle resta quelques interminables secondes, puis, une poutre enflammée tomba derrière elle, la ramenant a la réalité, elle arracha la dague et courut vers le pont, Maria sous le bras. Elle sauta, le bateau avait perdu de l'altitude depuis le temps, son bateau se trouvait trop haut…

Un petit effort, juste un petit effort…

Elle attrapa de justesse le bord du bateau. D'un mouvement souple, elle se hissa sur le pont, puis, haletante, elle s'y écroula, le temps de souffler cinq minutes. Le feu lui avait léché le corps, mais elle était bien vivante, et Maria avec elle, enfin…Pour l'instant. Elle respirait faiblement et souffrait de brûlures graves. Deathound lança un Sacri qui ne lui fit aucun effet.
-C'est inutile, elle est bien trop amochée. Lui dit Piastol…Elle fixa le ciel quelques secondes.
-Bon…Quand faut y aller…Elle vira de bord vers l'île des Marins. Piastol n'aimait pas la foule, elle n'aimait pas les gens en général d'ailleurs, mais c'était un cas d'extrême urgence, sinon elle allait mourir. Espérons qu'il y aura quelqu'un de compétent là bas…

*****************************************************************

-Allez arrête ça !Je n'ai plus 20 ans !S'écria Polly
-Oui, mais c'est tout comme…Dit Robinson en caressant le ventre de sa femme qui s'était bien arrondi depuis quelques temps. La taverne de l'île regorgeait de clients en tout genre, un nouvel axe commercial avec Valua s'était formée a partir de cette île. De nombreux pirates étrangers et locaux jouaient de petites sommes aux cartes (En trichant bien évidement)et d'autre se saoulaient tranquillement. L'atmosphère demeurait la même, Piano mécanique, fumée de cigarette, alcool et jeu. Telle était la musique, réglée comme du papier, de cette dite musique que jouait en ce moment le Piano.
-Ce n'est pas raisonnable chéri, tu sais bien que le petit sera bientôt là…
-Bon d'accord.
-Tiens ?Je ne me souvenais pas que tu abandonne si facilement !Lui dit elle un air de malice au coin de la bouche.
-J'ai bien attendu pendant des années dans le Récif noir, je peux me passer de toi quelques mois et…Il ne put finir sa phrase, la porte s'ouvrit a la volée et Piastol portant Maria enveloppée dans une grande cape arriva. Mais cette intrusion dans leur lieu de débauche habituel ne nuit nullement aux badauds qui continuèrent leurs activités le plus normalement possible.
-P…Piastol ?!S'exclama Polly.
-Elle a besoin d'un médecin, ou d'un puissant régénérant !Vite !
-Cours chercher ce qu'il faut chez la marchande!Dit Robinson a sa fille en lui lançant une bourse, elle s'empressa d'obéir a son ordre.
-Piastol…Piastol…Ce serait pas la chasseuse de prime connue sous le nom " D'ange de la mort ? ".Dit une voix qui s'éleva parmi les autres. A ce moment là toutes les discussions cessèrent instantanément et la musique s'arrêta. Tous les regards étaient a présent fixés sur Piastol qui se maudit intérieurement d'avoir pénétré dans la taverne.
-Et ben alors ?Tu me remet pas ?T'as tué mon capitaine l'an dernier !Dit l'un des clients qui se leva de sa chaise, suivi par d'autres.
- Et moi mon frère !
-Taisez vous !Répondit Piastol. J'ai vaincu tous ces hommes dans des combats loyaux et je suis prête a répondre a vos provocations quand vous le voudrez, mais j'ai d'autre priorités pour l'instant.
-Ben voyons…
-Ecoutez !Ce n'est ni le lieu, ni le moment !Intervint Polly. Cet enfant a besoin d'aide et…
-Pousse toi la grosse ! Dit un des marins en lui donnant un violent coup de coude. Polly, s'écroula dans les bras de son mari, celui-ci l'allongea au sol et se leva, regardant droit dans les yeux, le pirate qui venait de frapper la gérante du bar.
-Vous savez les gars, ici vous pouvez faire beaucoup de chose que l'on ne tolérerais pas dans d'autres établissements. Vous pouvez vous permettre beaucoup de choses, mais ça, je ne laisserais pas passer.
-Oh, et il va nous faire quoi le barman ?Il va nous priver de loqua ?!
-Non, il prit une bouteille sur le comptoir et lui éclata avec une violence insoupçonnée sur l'homme, celui ci s'écrasa dans une marre de sang. Non, je vais faire en sorte que vous preniez votre prochain repas a la paille !Et il saisit une chaise et l'écrasa sur un autre pirate. Piastol dégaina en un éclair, elle fit un saut depuis une table et s'abattit sur les vandales.
-Bloody spear ! Elle plongea en piqué parmi les combattants, trancha, pourfendit, coupa, 5 hommes tombèrent. Robinson se battait courageusement avec un manche a balai et repoussait n'importe qui avec une aisance incroyable. Piastol quand a elle, frappait avec le manche et le plat de la lame, tuer ces gens n'aurait servi qu'alimenter les diffamations sur elle. La fille de Polly revint finalement avec des cristaux sacrilen, un homme se trouva projeté contre le mur a coté d'elle, elle lui écrasa la tête d'un coup de poêle a frire bien placé, Robinson commençait a être surchargé, Piastol elle, ne s'occupant que de protéger Maria, et lui, ne s'occupant que de Polly qui reprenait peu a peu ses esprits, chacun ses priorité, un homme sortit une dague de dessous une manche, et le lança.
-PAPA !Hurla sa fille. Robinson se retourna trop tard, la dague était déjà partie, il n'avait plus le temps de l'esquiver. Il ferma les yeux…

Une main musclée saisit la dague en plein vol.

-Tss tss tss…Vous ne devriez pas jouer avec ça les enfants, vous risqueriez de vous blesser. Il s'agissait d'un homme vêtu d'une grande tunique noire et qui avait préféré pendant toute la bagarre, rester sagement dans un coin, mais il était évident qu'un acte tel que celui ci ne pouvait enclencher qu'une prise de parti.
-Fichez moi le camp avant que je m'énerve. Dit l'homme. Il prit la dague entre 2 doigt et la brisa en deux. A ce geste, tout le monde quitta la taverne précipitamment, c'est fou de voir quelle est la porté de l'instinct humain…Piastol regarda la lame brisée et eu un sursaut. Elle sortit de sa poche la dague qui avait servi a achever Doc, elles étaient identiques en tout point et portaient le même symbole, un cercle blanc contenant un cercle noir plus petit. Peut-être une autre interprétation tu Tai-chi, le symbole du Yin et du Yang.
-Empêchez le lanceur de poignard de sortir !L'homme attrapa le badaud par le col et le souleva a quelques centimètre du sol aussi facilement que si il portait un enfant.
-Etranger…Dit Robinson. Nous vous remercions de votre aide, mais enfin…Qui êtes vous ? La capuche de l'homme se tourna vers Robinson et lui adressa un sourire franc.
-Et bien, je le savait que je ne laisserais pas une aussi grande empreinte que Vyse où Ramirez., mais tout de même !Il ôta sa capuche, laissant apparaître sa frange habituelle et son regard de colosse musclé.
-V…Vigoro ?S'exclama Polly.
-Et bien ?Est ce si étonnant de me voir ?Je suis devenu un Voleur bleu maintenant vous savez !
-Mais…Pourquoi vous cachez vous ?Demanda Polly.
-Valua même sous un nouveau règne met toujours en gène les autres nations, alors pensez vous, moi…
-…S'il vous plaît. Dit Piastol sur un ton sans expression. Pouvons nous nous occuper de Maria ?
-Bien sûr !Dit la fille de Polly, comment ais-je pu oublier !Elle prit un cristal sacrilen et le brisa au dessus du front de Maria, l'effet fut immédiat, les brûlures disparurent en un éclair.
-P…Piastol…Bredouilla la petite fille.
-Ne crains rien je suis là maintenant…
-C'est…C'est horrible…Doc…Ils l'ont tué…Ils l'ont tué !Et elle fondit en larme dans les bras de sa sœur.
-Ne t'inquiète plus, désormais tu est avec moi, répondit elle. Je te protégerais et nous le vengerons, elle leva des yeux plein de haine, je te le promet. File m'attendre sur le vaisseau, joue avec Deathound ou fait ce que tu veux, file, allez !Maria couru vers la sortie. Vigoro ?
-Ouais ?
-Emmène moi cet homme. Vigoro lança nonchalamment l'homme a travers la pièce, Piastol le réceptionna sur l'extrémité opposée de sa faux.
-Met toi a table, où meurt, choisis.
-Piastol tu ne crois pas que c'est un peu…Commença Polly.
-La ferme !Robinson voulut s'avancer mais Polly s'interposa.
-Où a tu eu cette dague ?!Parle !
-Vous…Vous ne me croiriez pas si je vous le disait !
-Et bien parle, et prie pour que je sois satisfaite de ta réponse. Répondit l'ange de la mort.
-C'est…C'est…C'EST LE CAPITAINE VYSE !Les yeux de Piastol s'agrandirent, ceux des autres aussi.
-C'est faux !Rétorqua la chasseuse de prime. Tu ment, quelqu'un comme Vyse ne s'abaisserait pas a commercer avec des lavettes de ta trempe !
-On…On s'est rencontré a Nasrad !Il vendait beaucoup de son équipement, mon capitaine en a acheté beaucoup…Il…Il savait que c'était un pirate noir, mais il a rétorqué " Tant que vous me donnez l'argent… "Je vous en prie !Dit il au bord des larmes. Je dit la vérité croyez moi !
-Menteur, tu mérite d'être châtié !Elle tira de sa ceinture un jeu de lames écarlates.
-Piastol !Ecoute moi bien !Rugis Robinson. Nous t'avons accueilli ici et défendu malgré tout ! Alors tu me fera l'obligeance de cesser cette séance de torture immédiatement !
-De torture ?Vous appelez ça de la torture ?Je n'ai même pas encore commencé. Elle se leva et se dirigeât vers le naufragé en le fixant droit dans le blanc des yeux. Par contre, dit elle d'un ton aussi calme qu'un bourreau, ce qu'ils ont fait a Doc, qui n'avait jamais fait que le bien d'autrui, ça c'était de la torture, c'est un faible mot. Le regard de la chasseuse de prime aurait suffit a intimider n'importe qui, Polly et sa fille baissèrent les yeux, Robinson, lui, continuait a suivre ses prunelles. Vigoro, assistait amusé a la scène.
-Laisse tomber Piastol, dit il, tu n'en tirera rien, et comme dit le proverbe " Faut pas frapper les merdes, ça éclabousse ". Piastol se dirigeât vers la porte de l'auberge d'un pas irascible. Vigoro les suivit. Et le badaud, en profita pour sauver sa peau.
-Pourquoi m'as tu empêché d'intervenir ?Demanda Robinson a sa femme
-Ecoute, ça doit être dur pour elle aussi, regarde la, elle ne fréquente personne, vit seule sur un bateau, et n'as pas d'ami. Sa sœur, c'est tout ce qu'il lui reste, essaye de comprendre Robinson, elle aussi doit être perdue. Il marqua un temps et poussa un long soupir
-Je…Je comprend…

*****************************************************************

-Cesse donc de me suivre !S'exclama Piastol.
-Eyh !Du calme beauté !C'est mauvais pour le teint de se fâcher voyons !Dit Vigoro, un sourire en coin.
-Que me veux tu ?!
-Seulement t'accompagner dans ton périple, je suis shooté a l'aventure et j'ai pas eu ma dose !
-Je travaille seule.
-Oui, mais tu ne sais pas où est la base de Vyse, alors que moi, j'y suis déjà allé.

-Ne fait pas l'idiote, tu sais qu'avec moi tu gagnerais des mois de recherche, c'est qu'elle est 'achment bien cachée c'te p*tain de base. Piastol le regardait d'un œil rageur, elle n'était déjà pas d'humeur, mais le pire, c'est qu'il avait raison, il était indispensable qu'il l'accompagne si elle voulait mettre le grappin sur Vyse, et a présent, elle le voulait plus que jamais. Elle poussa un long soupir, histoire de se calmer un peu, puis elle dit simplement
-Ne me gêne pas. Et ils s'en furent tout les deux sur le pont du Crusader.

****************************************************************

De la fumée s'échappa de la cellule, et un être en sortit, il n'était pas…Normal…Il était noir…Il n'était pas noir de peau, mais noir…D'un noir plus profond que la nuit et plus puissant que les ténèbres. Ses cheveux légèrement ondulés tombait le long de son cou. Il était entièrement nu, mais ça ne le gênait pas plus que ça. Il y avait qu'un seul mot pour définir son corp :Parfait, il était parfait en tout les points. Quelque chose sortit de l'ombre, c'était un ancien, il se prosterna a ses pieds.
-Bonjour maître Susano. La créature se tourna vers l'ancien.
-Oméga n'est ce pas ?Vous êtes…L'un de ceux qui m'avaient enfermé…
-Nous en somme désolé ô maître, mais nous ne savions pas bien où nous allions a l'époque et il nous a paru plus sage…Il leva la main, a ce geste l'ancien stoppa immédiatement toute conversation et s'inclina plus bas encore. -Vous m'aviez enfermé…Car vous ne pouviez plus me gérer…Et vous m'avez préféré Zelos, une version plus faible, mais plus fiable…Et maintenant vous avez besoin de mon aide et vos venez ramper a mes pieds pour m'implorer ?Cette phrase était tout ce qu'il y a de plus calme, et de plus froid, le genre de froid qui brûlait au contact, froid comme la mort, de ce genre de phrase que l'ont ne pouvait préférer aux hurlements.
-Nous…Nous en sommes terriblement confus !Et nous ferons tout notre nécessaire pour vous satisfaire !La sombre silhouette s'approcha doucement de l'oreille de l'ancien et lui chuchota…
-Et bien sûr…Vous m'avez trouvé…Un déclencheur…N'est ce pas ?L'ancien trembla de peur et répondit…
-Nous…Nous faisons notre possible pour vous en trouver un dans les plus brefs délais ! A ces mots, l'inconnu hocha la tête de droite a gauche d'un air réprobateur…
-Mauvaise réponse…Chuchota t'il a l'ancien avant de lui mordre l'oreille. Le sang gicla et on entendit un horrible cri de souffrance se répercuter dans tout le grand temple d'argent…

*****************************************************************

Celui qui se connaît et connaît son ennemi
l'emporte sans risque,
celui qui connaît le ciel et la terre l'emporte sur tout

Proverbe de Sun-Tzu, dans " La pierre et le sabre "de Eiji Yoshikawa

Notes : "Viper Dragoon"[Déguisé en clown] :^_O_^ Bonjour les pitits éléphants !Alors regardez bien !Rien dans les manches, rien dans les bras, et voici…[Tire un Lapin de son chapeau]Un Lapin !Tadadaaaa !!
"Petit Garçon" :Ouah !C'est nul y'a un double fond !
"Petite Fille"[Air innocent, un doigt sur la lèvre inférieur] :En plus j'parie qu'vous êtes PD.
"Viper Dragoon" :è_O_é Hum, dites là, il s'énerve Bozo le clown ![Coup de pied dans les mômes qui s'envolent au loin]Revenons au chapitre
-World of Balance?
Nom du monde de FF6 avant que Kefka n'en devienne le maître, c'est lié.
-Crusader ?
C'est le nom d'un Esper d'FF6, Crusade=Croisade, Crusader=Croisé, il y aura beaucoup de référence aux croix dans cette fic, alors accrochez vous !^O^
-La passion des fics ?
Aucune inspiration du film de Mel Gibson " La passion du christ "Etant donné que je ne l'ai pas vu et que je suis aussi athée qu'un navet. Je parle pour la crucifixion de Doc et sa flagellation, on m'a fait remarquer ça alors je préfère prévenir.
-Le feu par le feu ?
Pour le feu sur bateau de Maria, pour la dague que Piastol a trouvé grâce a la dague, pour la violence a laquelle elle a répondue par…La violence…
"Piastol" :è___é Et alors ?
"Viper Dragoon" :Ouais, et alors ?
- ANTI-SOCIAL TU PERD TON SANG FROID !!!
Piastol n'aime pas les gens (Pourtant j'en connais des Jeans qui sont sympa ^o^)Je trouve que ça va bien avec le caractère du perso.
-Bloody Spear ?
Aaaah…Un flot de nouvelles attaques !Piastol ne va pas s'arrêter de s'entraîner parce que vous avez fini SOA quand même !
-Captaine Vigoro qu't'est beau !
Choix personnel, bah il est sympa Vigoro, un peu collant mais sympa !^^
"Vigoro" :-___-
"Viper Dragoon":Et pis il mettra de l'ambiance!
-" C'est mauvais pour le teint de se fâcher voyons ! "
Phrase de Laekh Traumen, que vous avez pu voir a l'intro, j'ai une grande fascination pour ce personnage de Angie Shinemore. Je trouve que c'est le personnage de fic le plus réussi que j'ai jamais lu car, les auteurs sont plus ou moins doué pour insuffler une étincelle de vie a leur persos. Angie a pas inclus une étincelle dans le personnage de Laekh, mais un brasier. Lisez Point De Vue, si vous ne lisez pas cette fic, ça veut dire que vous ne connaissez encore rien de ce qu'est une fanfiction… ;-)
-Ce passage a la fin…
Poil a l'heure, poil a l'heure !;-)
-Frappe pas la merde ça éclabousse.
Comme disent les petits vieux du comité de quartier dans le DVD de Love Hina " Tellement vrai, tellement vrai ", ce proverbe est criant de vérité et je pouvais pas le faire dire a Piastol, et non, ce n'est pas-pour ceux qui me connaissent-la raison pour laquelle j'ai mit Vigoro.

Mon mail :viper.dragoon@laposte.net

Allez, a la prochaine ! @+ !

Écrit par Viper Dragoon- Lire la suite ==>

Syndication : RSS Partenaires : DCGAMES Blue Swirl
Code couleur : noir = normal ; vert = Dreamcast ; violet = Gamecube
© 2002-2017 Copie partielle ou intégrale interdite sans l'autorisation des auteurs