Skies of Arcadia island

Devil Never Really Cry

Acte I : Le Paradis

Scène 1 : Je me réveille...


Ramirez ouvrit les yeux...Il ne vit que le ciel...Il s'assit, passa une main sur sa tempe et remarqua quelque chose :Il était nu. Mais ça ne le gênait pas. Chez les Silvites, on accorde peu d'importance au biens matériels et la pudeur est inconnue. Il n'empêche qu'il avait froid, et se dit que quelques vêtements ne seraient pas de refus. Il se leva et inspecta les lieux. Il était sur une petite île, un pommier poussait ici et il remarqua une forme en contrebas...Ramirez jeta un Ïil, c'était un homme, mort, depuis longtemps vu qu'il ne restait que son squelette. Il le fouilla et ne trouva rien, par contre, il avait dans le dos de son gilet, le signe d'une tête de mort avec une crête et un cigare dans la bouche.
-Je suis désolé. Dit il. Mais je pense que j'en aurais plus besoin que toi a présent. Dit il en lui prenant ses vêtements. Il s'assit sous le pommier et décrocha une pomme. Tout en croquant dans le fruit, il réfléchit. Que s'était il passé ?Il ne se souvenait presque pas...Le grand temple d'argent, les anciens, sa mission, retrouver les cristaux de lunes...Un accident...Puis plus rien...Apparemment il avait survécu, et sans une égratignure. Quelle chance !Mais il ne pouvait rester plus longtemps sur cette île. Il n'avait pas de quoi se construire un radeau, mais il pouvait faire un feu avec des branches mortes. Pour la nourriture il avait le pommier, et il pourrait sûrement attraper quelques poissons. Ramirez Prépara son campement, alluma le feu de détresse et s'endormit...

-Fina !Debout !Il est l'heure de se lever !Aïka ouvrit les volet de la chambre de son amie. Pow qui la suivait sautait joyeusement sur le lit de l'amie de son maître et lui lécha abondamment le visage. Un an avait passé depuis que Soltis était retourné dans les profondeurs. Vyse et ses amis avaient continué a vivre leur vie de Voleurs bleus en aidant les gens en difficultés.
-Vyse et Kirala t'attendent dans la salle de réunion pour déjeuner !
-Mmmmmmm...
-Debout !Ne fais pas la feignasse !
-Aïka...
-Quoi ?
-Je...Je ne me sens pas bien...
-Qu'est ce que tu as ?
-Mal...tête...Aïka mit sa main sur le front de Fina et la retira presque aussitôt.
-Tu est bouillante !Tu est malade Fina !
-Ma...Malade ?Qu'est ce que ça veut dire ?
-Que tu as attrapé un virus !Ou une autre saleté dans le genre. Reste couchée, je vais chercher Vyse.



Le vieil homme arrêta le système de réalité virtuelle. Ramirez tomba a genoux, son corps était plein de sang. Il avait 10 ans et commençait sa formation.
-Tu as été pathétique Ramirez...
-Mais ancien Prime...
-Tu est mort une dizaine de fois, c'est intolérable !Je te rappelle que c'est en toi que nous avons placé tous nos espoirs !Razor se pencha a coté de lui et fit mine de réconforter son ami.
-Je...Je...Les larmes commencèrent a perler sur les joues de Ramirez.
-Ne pleure pas !Tu est un Silvite !Les Silvites sont les plus forts !Ils ne pleurent jamais !Dit l'ancien. Retourne dans ta chambre, dans une heure, tu reprendra cet entraînement. Ramirez s'éloigna vers sa chambre en titubant, son sang tombant sur le chemin blanc...
-Ramirez !Fina venait d'apparaître devant lui en courrant, Cupil a ses cotés.
-Fina...
-Ramirez tu est blessé ?Est ce que ça va ?Viens avec moi je vais te soigner. Et elle le fit rentrer chez elle. Lui appliquant pommades et sorts de soins pour le rétablir. Pendant ce temps Razor jouait avec Cupil, ils étaient de la même race, des A.I.L.F, ce qui voulait dire :Aritificial.Intellegence.Life.Form ils accompagnaient les enfants et leur servaient de compagnon de jeu.
-Fina, je mérite pas ta pitié. J'ai été incapable de remplir mon devoir en tant que Silvite je suis inexcusable...
-Ce n'est pas vrai. Tu essaye !Tu te donne du mal pour y arriver !Et je suis sûre qu'un jour tu réussira !
-Tu le pense vraiment ?Fina hocha la tête.
-Merci, tu m'a donné la force de continuer et j'y arriverais !Pour toi !Et Fina lui sourit, il aimait quand elle était heureuse...Il aimait la voir rire...Sourire...


Ramirez s'éveilla, il n'était plus sur l'île et se trouvait dans un bateau. C'était un bateau tout-terrains, fait pour les voyages, tout en étant petit. Au mur s'étalait une collection importante d'armes. Il se leva et se dirigeât vers la cabine. Au commandes, une femme aux cheveux bleu et blancs tenait le gouvernail. Au moment où il allait avancer, un chien bondit en travers de son chemin en grondant. La femme se retourna.
-Oh !Tu est réveillé !Parfait !Je t'ai trouvé sur l'île, tu était inconscient, ce n'était pas bien compliqué de repérer le feu.
-Je vous remercie. Quel est votre nom ?
-Je m'appelle Piastol. J'était autrefois une célèbre chasseuse de pirate, mais maintenant que les pirates sont des héros aux yeux de tous, le travail se fait rare. Puis elle remarqua que Ramirez avait les yeux braqués sur le chien qui ne bougeait pas d'un pouce.
-Et voici Deathound, c'est mon chien. Il m'accompagne depuis des années, fait attention, il n'aime pas les inconnus...Ramirez se baissa au niveau du chien qui releva ses lèvres pour montrer une rangée de crocs affûtés. Ramirez lui caressa doucement la tête. Le chien fut surpris devant ce geste et se laissa un peu faire. Quelques secondes après il était conquis et roulait par terre de bonheur. Après tout, cet humain si gentil ne pouvait pas être un ennemi, se dit le chien avant de regagner sa place auprès de sa maîtresse.
-Tu est doué !Je n'avais jamais vu quelqu'un apprivoiser aussi rapidement Deathound !
-Disons que j'ai eu une intuition...Dites moi, vous ne sauriez pas quelque chose a propos de cristaux de lunes ?
-Cristaux de lunes...Ca me dit quelque chose...Ah oui !J'en avait entendu parler a l'île des marins, il y a bien longtemps : Vyse le sauveur du monde qui avait combattu le dernier amiral de l'armada Valuane qui voulais utiliser le pouvoir destructeur des cristaux de lunes. L'amiral Ramirez. A ces mots, il tressaillit.
-Mais au fait, quel est ton nom ?Lui demanda Piastol. Ramirez paniqua, ça ne pouvait être ne coïncidence. Il préféra la prudence.
-Arkh.
-Arkh ?Après tout...Tous les goûts sont dans la nature...
-Que sont advenus les cristaux de lunes ?Questionna Ramirez qui brûlait d'envie d'en savoir plus.
-Disparus dans les profondeurs avec Soltis. Soltis ?Le continent perdu ?Pensa Ramirez. Le continent perdu avait été réveillé ?Et par lui ?Il avait dût dormir plus longtemps qu'il le pensait...Les cristaux étaient détruits, après tout ça n'était pas si mal, c'était son objectif. Sa mission était donc finie. Il allait pouvoir rentrer chez lui...
-Et qui est ce "Vyse" ?
-Tu as passé les derniers mois sur une île déserte ou quoi ?!Ramirez la regarda un moment.
-Oh...Désolée...Vyse est le plus grand pirate de l'air de l'histoire d'Arcadia !Il a voyagé sous toutes les lunes, découvert de nombreuses reliques, il a été le premier traverser le Récif noir il a prouvé que la terre était ronde !Il a même eu le roi actuel de Valua sous ses ordres !Je l'ai même...Affronté, disons...avec ses deux amies Aïka et Fina...
-Fina ?Vous avez bien dit Fina ?La jeune femme eut un visage surpris.
-Tu la connais ?Cette fois c'était sûr. Ce ne pouvait plus être une coïncidence.
-Nous étions...Amis...
-Je vois...Bon écoute, je vais a Esperanza. Nous arriverons là bas dans quelques jours. En débarquant je te déposerais, ensuite tu te débrouilleras OK ?
-D'accord.

-Elle est brûlante !
-C'est bien ce que je t'ai dit !S'exclama Aïka a Vyse qui commençait à s'inquiéter.
-Si au moins Ilchymis était encore là !Il aurait pût nous dire quoi faire !
-Laissez moi voir. Kirala s'avança, d'une main elle pris le poignet de Fina et posa l'autre sur son front.
-Je vois...J'ai déjà vu ça chez moi, a Yafutoma. C'était il y a longtemps Urala était tombée malade. Maman lui avait donné de l'extrait de ginseng pour la soigner.
-Du ginseng ?On peut en trouver a Yafutoma ?
-Je pense...Je me souviens que Ryu-Kan m'avait dit qu'il possédait quelques pousses dans son jardin. Le ginseng sert aussi a faire du thé. Et c'est sous cette forme qu'il faudra la donner a Fina. Ce n'est pas très grave, mais c'est assez handicapant pour des pirates...
-Bien !Dit Vyse. Partons rendre visite à ce cher Ryu-Kan !Faites vos bagages, tout le monde embarque !



-Très bien Ramirez, tu as fait de grands progrès !C'est parfait. S'exclama l'ancien Oméga.
-Tu n'a même pas eu une égratignure !Rajouta l'ancien Delta.
-Je pense que tu est près à partir sur terre. Mais toute fois, il reste a régler une chose...Conclut l'ancien Prime. Ramirez avait à présent 15 ans...Il était en sueur, il venait d'utiliser tout son potentiel pour réussir le test final.
-De quoi s'agît t'il ?Demanda Ramirez qui voulait en finir avant même d'avoir commencé.
-Razor...Ton A.I.L.F. Il pourra être une gène dans ta quête, et tu as besoin d'une arme. A ces mots Ramirez eut comme un déclic. Il voulaient transformer Razor en arme, son ami de toujours, son confident. Celui qui avait été toujours là avec Fina après la mort de ses parents...
-Non !Je refuse !
-Tu n'as pas a décider. La décision est déjà prise. Les anciens prirent Razor avec leurs pinces pendant qu'il se débattait...
-Dans une heure, tout sera fini...Ramirez s'enfuit, il ne pouvait rien faire contre eux. Pourquoi faut t'il que ce soit toujours les plus eux qui décident pour lui?Pourquoi Razor ?N'importe quelle épée ferait l'affaire...Mais en se disant cela il se mentait...Il savait que Razor ferait une excellente épée, plus tranchante et plus souple que les autres, et surtout, une épée indestructible. Et alors il pleura. Pour la première fois depuis 5 ans. Il s'était juré de ne plus jamais pleurer pour Fina, mais la douleur était trop vive. Il rejoint sa chambre et fit en sorte de ne pas passer devant celle de Fina...Il avait besoin d'être seul. Il se coucha sur son lit et se morfondit pendant longtemps...

Puis la porte s'ouvrit et un ancien rentra.
-Ne pleure plus Ramirez. Désormais, Razor sera ton plus puissant allié, il te sera plus utile dans cette forme que dans la première. Tiens...Il lui lança une épée enveloppée d'un tissu.
-Voici ton compagnon. Razor Blade.




-Et nous voilà a Esperanza !Mais qu'est ce que tu as a dormir tout le temps ?!Dit elle a Ramirez en lui donnant un coup de pied. Allez, du nerf, tu descend ici ! Ramirez descendit le long de passerelle et regarda autour de lui. Esperanza était un amas de tôles rouillées et de vieux machins qui traînaient partout. Esperanza était une ville fantôme, pourtant, il semblait que des effort avaient étés fait pour rendre le paysage plus agréable.
-Attrape !Piastol lui lança un sabre. Il était d'apparence assez moche et poussiéreuse, signe qu'il ne devait pas être utilisé tout les jours, la lame était émoussée et faisait 50 cm, la garde était ronde et le manche d'une longueur standard. Un sabre sobre et classique.
-On a toujours besoin d'une arme, on ne sait jamais.
-Merci. Dit Ramirez.
-De rien, allez, a la revoyure Arkh !Et elle disparût dans l'horizon. Ramirez commença a Visiter la ville. Puis, exténué, il s'installa au bar.
-J'vous sert quoi ?Dit la serveuse derrière le guichet.
-Hum ?Oh, désolé je n'ai pas d'argent.
-Alors dehors !C'est pas une auberge ici !
-Allons, allons, dit un homme qui était assis a la table du fond. Donnez lui quelque chose à ce pauvre type, c'est moi qui pay...Ramirez s'était retourné pour voir qui lui parlait et l'homme s'était arrêté, comme frappé par la foudre. Il avait des cheveux bruns très clairs, la coupe au bol et une fine moustache.
-Ra...Ra...RAMIREZ !!!A LA GARDE !!!!S'exclama l'homme. Ramirez compris qu'on lui en voulait par ici et tenta de s'enfuir, mais l'homme lui bloqua la route.
-Et...Et où crois tu aller comme ça ?!Dit l'homme en s'efforçant de garder son calme. Ramirez lança un sort de Slipara et enjamba son corps. Puis, sorti du bar, il remarqua les soldats qui venaient de partout. Il enclencha en sort de Quicka et courut se cacher a l'étage inférieur de la ville. De là il entendait les gardes qui tentaient de ranimer l'homme qui l'avait reconnu.
-Amiral Don ?Vous allez bien ?
-Oui dit l'homme a qui on avait dût appliquer un cristal curia. Il faut absolument retrouver ce fugitif, le destin de la planète est en jeu, si vous le voyez, tirez a vue. Le premier qui me rapportera sa tête recevra 100 000 pièces d'or et le grade de capitaine.
-OUI AMIRAL !Et ils partirent a la recherche de Ramirez. Celui ci soupira, il devra être plus prudent a l'avenir, cacher ses cheveux. Il entendit Don partir lui aussi en marmonnant.
-...Catastrophique...Prévenir Vyse...Vite...

-Tout le monde est prêt ?Demanda Vyse ?
-Oui capitaine !
-Parfait !Alors en route !Aïka s'était placée dans la même chambre que Fina pour pouvoir veiller sur elle. Quand a Kirala, elle était au fourneaux, elle était bien moins bonne que sa sÏur dans le domaine de le la cuisine, mais on ne vivait pas plusieurs années avec une personne sans en apprendre quelques trucs...
Et Vyse partit avec ses compagnons vers Yafutoma, ne sachant pas que pendant ce temps, dans la salle de réunion, le télégraphe s'affolait, et seul Pow était là pour l'entendre...

Le garde pivota sur lui même, continuant inlassablement sa ronde près de la chambre de Don a bord de son bateau :L'Espadon. L'Espadon était un navire fin et élancé, qui avait une proue en pointe. Une grande voile diagonale tombait sur le bateau, lui donnant quelques airs exotiques. Il était fait de bois solide et de métal de récupération. Don pensait que Ramirez lui en voulait personnellement. Sinon, pourquoi serais t'il venu a Esperanza ?Plusieurs soldats arrivèrent en courant.
-Vous l'avez trouvé ?Demanda celui qui gardait la chambre.
-Aucune trace de lui, a mon avis ce gredin a du profiter de la nuit pour se cacher. On trouvera rien maintenant, de toute façons, le port est bloqué et toute la ville est au courant. Il ira pas bien loin !Finit le soldat, et il partirent vers le phare, lieu où se tenait la garde d'Esperanza. Ramirez riait sous barbe, ils l'avaient cherché toute la journée, mais la discrétion était l'une de ses meilleures qualités. Elle faisait partie de son entraînement. Ces balourds n'avaient même pas pensé a le chercher ici :sur le navire de leur propre amiral, il lui fallait quitter la ville, mais auparavant...D'un geste souple, il monta sur le toit de la cabine, observant le garde qui faisait des voltes-faces, mécaniques en surveillant consciencieusement la ville. A la première forme suspecte qu'il apercevrais, il tirerais, pourquoi sonner l'alarme pour un seul homme ?De plus, il serait le seul a revendiquer la prime.
-Psssssst...Fit une voix.
-Hein ?!Quoi ?!Qui va là ?!
-Là haut. Dit la voix, le soldat leva la tête et Ramirez, d'un coup violent lui aplatit le crâne dans son casque, le garde Vacilla, et tomba. Il le traîna dans un tonneau et ouvrit la porte.

Don dormais d'un sommeil agité, il était au gouvernail du Delphinus, le bateau était prit dans une violente tempêtes, et lorsqu'il se retournait pour voir Vyse, celui-ci gisait par terre, au pieds de Ramirez qui éclatait d'un rire machiavélique...Il se réveilla en sursaut, une sensation froide lui prit au cou. Perché sur le bord de son lit Ramirez tendait son épée sous la gorge de Don.
-Bien dormi ?Dit il d'un ton cynique. Don voulut crier, mais il appuya la lame un peu plus fort.
-Chuuut...Tu va m'expliquer deux ou trois choses...
-Ghhh...Ghhhh...
-Première question :Qui est tu ?
-Je...Je suis Don, j'était le Timonier du capitaine Vyse.
-Bien, Secondo, comment m'as tu connu ?
-Je vous ait vu tout de suite a l'au...
-Pas cette fois, avant.
-Vous étiez amiral dans l'armada Valuane, Esperanza étant a l'époque une colonie de Valua, j'était normalement sous vos ordre, mais Esperanza était une ville fantôme, il n'y avait rien a en tirer pour vous...
-Tertio :As tu prévenu Vyse ?
-Je lui ait envoyé un message, il sera là d'un instant a l'autre...
-Dernière question :Ou vit il ?Don sembla se ressaisir, s'apercevant qu'il en disait trop
-Ca...Je ne vous le dirais pas !
-Qui te dis que tu avais le choix ?Dit Ramirez en appuyant encore un peu sa lame près de la gorge de Don de manière a faire perler un peu de sang...
-Vous pouvez me tuer, ça m'est égal, je ne vous révélerais pas la base du capitaine Vyse ! Ramirez réfléchit. Il aurait suffit d'une pression, et s'en était fini de lui. Il n'avait pas peur de tuer, il avait été formé dans ce but. Mais quelque chose retenait sa main...
-Bien, tu est un homme respectable et un amiral honorable Don, je suis désolé, mais tu va me rendre un dernier service.

-Dépêchez vous bon sang !
-Que se passe t'il ?
-L'Espadon quitte le port, le garde qui était dessus nous a fait signe qu'il avait repéré l'ennemi !
-Quoi ?!Mais il faut le rattraper !Si cet homme tombe entre les mains de Don, nous n'aurons aucune prime !Tous à vos bateaux !Ils larguèrent les amarres et suivirent l'Espadon. Don sortit de sa cabine. Il portait un grand chapeau.
-Prenez a l'Est !Dit il à ses hommes, nous chercherons a l'Ouest !
-Oui Amiral !Les bateaux partirent dans la direction indiquée pendant que l'Espadon se perdait seul dans les ténèbres.
-Pourquoi l'amiral Don portait t'il ce chapeau ?Il n'arrêtait pas de dire qu'il lui grattait ! S'exclama un soldat.
-Bah, répondit l'autre, sûrement pour paraître plus impressionnant. En effet l'amiral Don n'aurait jamais porté ce chapeau, mais de toute façon, il ne pouvait pas le savoir étant donné qu'il était dissimulé en chemise de nuit derrière une caisse dans le port d'Esperanza avec un bandeau sur la bouche.

Ramirez entra dans la cabine de pilotage et ôta le chapeau qui le démangeait horriblement. Comment pouvait t'il porter quelque chose d'aussi moche ?Se demanda Ramirez, dégoûté par tout cet orange dans la tenue de Don, il avait volé au garde ses vêtements et les avaient mis a la place de ceux qu'il avait. En alternant les costumes, il avait pu passer inaperçu. Ils ne se rendraient compte de rien avant le matin. Son objectif était a présent de trouver l'île de Vyse...Mais comment ?Ca devait être une île qui n'était pas indiquée sur la carte. Mais il y avait des centaines d'îles qui n'étaient pas répertoriées ! Il s'assit dans le grand fauteuil qui était destiné à l'amiral et il eut soudain un éclair de lucidité. Il saisit le bac où se trouvait les cartes et les regarda toutes une par une, si Don connaissait la base de Vyse, il devait forcement y avoir une île qui n'était pas sur les autres. Il les étalas par terre et les examina pendant de longues minutes. Puis il remarqua une petite île, près de Nasrad. Elle était en forme d'arc de cercle et se nommait l'île croissant.
-Bien, c'est l'endroit rêvé pour une base de pirate. OK, cap sur Nasrad, bientôt il reverrait Fina, c'était tout ce qui comptait a ses yeux, puis, il lui demanderais ce qui s'était passé. Si ce Vyse ne lui sautait pas au cou dès qu'il montrerais le bout de son nez... Bah, il verrait lorsqu'il y serait, pour l'instant. Son objectif primaire était de trouver cette île Croissant et s'assurer qu'il s'agit bien de la base de Vyse, si oui, se constituer prisonnier et expliquer, se faire expliquer. Il poussa le fauteuil près du gouvernail, posa ses pieds sur le tableau de bord
et ferma les yeux...

Des rochers, de la nature, des plantes, des animaux. Ramirez venait de descendre sur le continent d'Ixa'Taka. Il regardait cette merveille avec des yeux admiratifs. C'était la première fois qu'il voyait tous ces êtres vivants. Cet endroit était comme un paradis pour lui. Il monta en altitude pour observer les chutes d'eau et les arbres...Mais au moment où il se dirigeait vers Rixis, un cri strident retentit, un gigantesque oiseau d'au moins 10 mètres piquait vers lui a une vitesse incroyable. Il eut juste le temps de virer pour éviter ses sers crochues. Ramirez se retourna vers les montagnes, en plongeant au milieu des pics, l'oiseau ne pourrait pas l'atteindre. Mais au moment d'arriver en sécurité, un coup de bec bien placé le toucha, les vaisseaux Silvites n'étant pas vraiment solides, le navire perdit rapidement de l'altitude et s'écrasa minablement sur le sol...

Toutes ces années d'entraînement...Toutes ces journées à panser mes blessures...Tout perdu à cause d'un stupide oiseau ?...J'ai tout perdu...Razor...Fina...et moi ?

NON !JE LE REFUSE !NON !JE NE PEUT L'ACCEPTER !JE ME BATTRAIT, FAUDRA T'IL TUER LA MORT, JE SURVIVRAIS...



La gloire de celui qui meut toutes choses
Pénètre l'univers et resplendit
Davantage en un point, et moins ailleurs.

Dans le ciel qui prend le plus de sa lumière
Je fus, et vis des choses qui ne sait ni ne peut
Redire qui descend de la haut ;

Car en s'approchant de son désir
Notre intellect va si profond
Que la mémoire ne peut l'y suivre.

Vraiment tout ce du saint royaume
Dont j'ai pu faire trésor dans mon âme
Sera désormais matière de mon chant



Dante :La Divine Comédie, le Paradis, chant I



Notes de l'auteur :
"Viper Dragoon " :ciao banbino !Ma qué el primera chapitré ma qu'il est terminé !(Yé fais bien l'italien hein ?Comment ça on dirait du portugais ?(Goutte de sueur))
Petite précisions maintenant :
-Et ta fic, elle est axée sur Fina ?Mon Ïil !
L'histoire ne sera pas uniquement axée sur Fina je l'ai déjà dit, mais aussi sur Ramirez, d'ailleurs, c'est l'élément principal de la fic. Pour plus de précision :la fic est axée sur Ramirez, mais il y a les points de vue de Ramirez pour la première partie, un autre pour la seconde, et un autre pour la 3ème. Oui, le système est calqué sur Point de vue de Angie-Sama et alors ?(Vénérons ensemble culte d'Angie-Sama)
-T'était mort !T'était mort !T'était mort !
Oui bon je sais, Ramirez est mort, désintégré même, comment a t'il survécu ?Ah ah !Mystères et Cookies aux nougats !Ca vous sera révélé en temps utile, vous verrez, j'ai explication rationnelle a tout ça (Le colonel moutarde avec le chandelier dans la cuisine).
-Hypocrite va !
J'ai souvent dit sur le forum que :Ramirez was a blaireau who don't know fight. And he are a minable avatar of Sephiroth the great !C'est pour ça que we most kill him with the sympathic mister Chainsaw.
Et bien je le pense toujours (D'ailleurs c'est ce qui m'a donné une idée qui a lancé la fic), seulement, je l'ai utilisé pour 3 raisons:
*Ramirez are a Blaireau, n'empêche qu'il a du charisme (Qu'il a piqué sur Sephy le grand)et qu'il est le perso le plus intéressant d'un point de vue psychologique de Skies of Arcadia.
*J'allais pas resservir l'éternel couplet sur le continent de glace, la pierre lune noire et tout le blablabla qu'on trouve sur le forum.
*N'allez pas dire qu'une fic sur Ramirez vous intéresse pas tout de suite hein ?Avouez !
-La fièvre a Fina (La tire a Dédé)
J'ai imaginé ce thème lorsque moi même j'était malade. Et en plus Fina, est un de mes deux personnages préférés de Skies !(Tiens, un petit Spoiler, le second perso occupera le second point de vue de cette fic)Il fallait qu'elle fasse quelque chose pendant que l'autre copie d'un vrai guerrier se balade dans le monde.
-Ginseng, Arkh ?
Ces deux idées viennent de Terranigma, un jeu sur super Nes qui est EXCELLENT !!!Ark, était le nom du héros,(Arkh est aussi le nom d'un boss/Invocation de vent dans FF9(L'aéroplane qui garde le roc de Gloug dans l'Euyevair))Quand au ginseng, il fallait le donner a Dhèni le garde du corps malade pour qu'elle soit rétabli, car elle était atteint d'une grande fièvre, d'où l'idée !
-Espadon :L'Espadon est un vaisseau élancé, fin, et orange, comme don. Espa de Espagne, car les originaires de Valua on des noms qui font penser a des origines espagnoles et Don parce que Don, et aussi pour le poisson.(Non mais !)
-Les rêves du petit Ramirez...
Il a besoin de Blédina le pauvre, il va délirer sinon...Sérieusement, il s'agit (Vous l'avez sûrement deviné) De son passé. Avant qu'il se crashe sur terre. J'ai trouvé bon que Ramirez ait perdu la mémoire après Soltis. Pour ça j'ai regardé sur la version Gamecube les photos de Ramirez en soldat Valuan, il avait l'air gentil comme tout. Et là, il a oublié ce qui s'était passé a Valua, et cherche Fina, sa seule amie.
-Razor Blade ?
Fait exprès bien entendu...
-A.I.L.F.
Le jeu de mot est bon non?Evidement, il faut pas voir le guerrier d'héroic-fantasy a la Dégolas(Avatar de Legolas en parodie tiré dans the lord of the ringards, la parodie du seigneur des anneaux (Achetez le !pub pub pub !))Mais les petits elfes tous mignons que maman vous racontait avant de vous mettre au lit en vous embrassant goulûment sur le front (C'est y pas mignon ça !)
Si vous avez pas d'autres questions, moi je me retire...


@+ et ULTIMA !!



Écrit par Viper Dragoon - Lire la suite ==>

Syndication : RSS Partenaires : DCGAMES Blue Swirl
Code couleur : noir = normal ; vert = Dreamcast ; violet = Gamecube
© 2002-2017 Copie partielle ou intégrale interdite sans l'autorisation des auteurs