Skies of Arcadia island

Devil Never Really Cry

Acte II : Le Purgatoire

Scène 3 : Le début de la fin...

Ramirez se réveilla, le regard vague, enchaîné dans un cachot, au dessus d'une grande crevasse. Au bout de quelques secondes qui parurent aussi longues que des heures, sa vision de redevins a peu près normale et, en balayant la pièce des yeux il distingua Daïgo assis sur une chaise en train de le regarder fixement. Ramirez sursauta lorsqu'il sentit sa présence.


-Ecoutez je n'ai rien fait de...
-Je sais. Dit simplement Daïgo. C'est Zelos.
-Qu...Vous me croyez ?
-Parfaitement, je l'ai réalisé lors notre combat.
-Je suis vraiment désolé, veuillez m'excu...
-Ce n'est pas a toi de t'excuser, mais plutôt a nous, nous t'avons jugé fou alors que tu disais la vérité, nous sommes impardonnables. Il marqua une pause, puis reprit. Nous nous excusons aussi pour les chaînes, mais il semble que ce soit le seul moyen de le retenir entre ces quatres murs.
-Je comprend.
-Nous allons faire venir Fina de l'île croissant si...
-SURTOUT PAS !Zelos en profiterais pour drainer la force contenue dans son cristal !
-O....K...Bon, repose toi, le garde de fonction est entièrement a ta disposition. Il s'en alla vers la porte lorsque Ramirez l'interpella.
-Et Vyse ?Que va t'il se passer ?Daïgo se retourna.
-Je suis désolé, mais étant donné que vous partagez le même cerveaux avec Zelos, je n'ai pas le droit de te dire ce qu'il adviendra de toi par la suite.
-Merci quand même. Et il s'en alla. Ramirez rageait, si Zelos n'avait pas été là, tout aurait été tellement plus simple !Il n'aurait perdu tout ce temps. Il soupira. Bon, au moins, ils ne me prennent plus pour un fou. Se dit il en essayant de positiver. C'est déjà ça. Comment allaient t'ils s'y prendre pour retirer Zelos de son esprit ?Il n'en avait absolument aucune idée. Le symbiote ne s'était plus manifesté depuis, mais il savait que tant qu'il vivrait...Il s'attarda sur cette pensée. Tant qu'il vivrait...Il y repensa. Après tout, il n'avait pas peur de la mort, cette chose que l'on citait a la fin de tout. Il paraît que les grands esprits savent quand leur fin est proche, ça voulait sûrement dire que c'était lui aussi, un grand esprit. Il rit intérieurement, voilà qu'il faisait de l'ironie, décidément, rien ne va plus !Mais comment mettre un terme a ses jours lorsqu'on est enchaîné ?Ca parait insensé. Toute cette histoire était tirée par les cheveux de toute façon...Fou ?Peut-être après tout. Peut-être que je ne suis qu'un fou, un pauvre fou aussi pitoyable que Zelos ?Mendoza et Zelos ?Ils auraient égorgés père et mère pour le pouvoir, et lui aussi, non, il était pire, la pire engeance que les cieux n'avaient jamais apportés, même pire que les pluies de la destruction. Ramirez rit a haute voix cette fois çi...Avant de s'endormir...

Je ne sais pas si je suis fou...
...Mais...

...Je sais que je finirais par le devenir.

Car...

...Tel est ma destinée.
Pour le mal que j'ai fait a cette planète...

Je ne veux plus la souiller...

Anciens...
...Pirates...

...Habitants de ce monde...

...Fina...
...Soyez en paix...

...Je m'en vais...




-Alors ?Que fait on ?Demanda Drake a Daïgo lorsqu'il arriva dans la salle du conseil, étaient réunis là les hauts dignitaires de l'empire Yafutoman, Mao, Jao, Drake, Daïgo et spécialement déplacé pour cette réunion capitale, Ryu-Kan, qui avait été mit au courant lors de la tentative d'évasion de Zelos.
-Si nous ne faisons rien...
-...Nous nous exposons au pires dangers...Dit Jao en achevant comme a son habitude la phrase de son frère.
-Il faut avant tout prévenir Vyse, lui saura quoi faire. Dit Drake.
-Pas seulement Vyse. Dit Ryu-Kan en se levant.
-Que voulez vous dire vénérable ermite ?
-Il faut réunir un conseil de tous les hommes ayant eu un rapport avec la crise de Soltis, et les pirates prêts a se battre.
-Pour un seul homme ?Demanda Drake d'une seule voix en se levant d'un coup. C'est absurde !
-Il n'appartient pas a Vyse de décider seul le sort de Ramirez, même si je sais que son jugement sera juste et impartial, de plus, la puissance de Zelos n'était pas a son comble, si jamais elle y arrive, même le Delphinus sera aussi efficace qu'un peigne pour chauve !Il s'arrêta le temps que ses paroles fassent l'effet voulu. Drake se leva et pris la parole
-D'après ce que j'ai entendu dire. La réapparition de Ramirez propagée par le gouvernement de Roi Enrique I a suscité la panique dans de nombreux états ainsi que des manifestations unanimes de mécontentement.
-Enrique n'aurait jamais du en avertir la presse. Dit Daïgo.
-Le Roi Enrique est encore jeune, les erreurs font parties de la jeunesse. Dit Ryu-Kan. Ne lui reprochons pas d'avoir provoqué l'inévitable.
-Inévitable ?Dit Mao
-...Pourquoi était ce inévitable ?Acheva Jao.
-Parce que si la guerre peut être évitée, pour extraire Zelos de l'esprit de Ramirez, il faudra consulter des médecins étrangers, car nos sciences sont nettement insuffisantes, ce qui implique de les mettre au courant.
-Avez vous demandé si les anciens lui auraient parlé d'un moyen créé exprès a cette effet ?Demanda Daïgo.
-Non, nous n'y avons pas pensé. Répondit Drake.
-Bien, allons le questionner.
-Je pense que vous ne m'avez pas compris, dit Ryu Kan. Combien de temps s'est il écoulé entre la manifestation de Zelos sur le Zéphyrin et celle a Yafutoma.
-Euh...Environ 4 jours...
-ET VOUS RENDEZ VOUS SEULEMENT COMPTE DU TEMPS QU'IL LUI A FALLU POUR ACCUMULER UNE TELLE PUISSANCE ?!!Rugit Ryu-Kan. IL ATTEND JUSTEMENT A CE QU'ON PERDE DU TEMPS A REFLECHIR POUR ATTAQUER !!!
-MESUREZ VOTRE LANGUAGE RYU-KAN !JE VOUS RAPPELLE QUE VOUS VOUS ADRESSEZ A L'EMPEREUR !
-Ca ira Drake. Dit Daïgo.
-Mais...
-Voilà bien pourquoi je vis en ermite !Dit Ryu-Kan sur un ton qui aurait fait tomber bien des têtes sous l'ancien empereur.
-Ecoutez Ryu-Kan, dit l'empereur je vous promet de partir sur le champ, vous avez raison nous n'avons que trop perdu de temps. Vos conseil me sont précieux j'aimerais vous avoir près de nous a bord.
-Non, je préfère rester ici, lorsque je vois qui s'occupera de Ramirez, je préfère rester. Drake lui lança un regard meurtrier.
-Je comprend vos motivations, Drake, vous êtes responsable de Ramirez, vous obéirez néanmoins au ordres de Ryu-Kan durant mon absence. Mao, Jao, vous venez avec moi.
-Ce sera une joie...
-...De vous servir monseigneur.
-Préparez le Yin...
-Il est déjà prêt dit Ryu-Kan. J'ai dit a vos hommes de le faire a mon arrivée.
-Vous...Vous ne doutez pas de votre force de persuasion vous !Dit Daïgo, un sourire au lèvres, le grand empereur était redevenu un petit enfant puéril. Bien, qu'on embarque, envoyez des messages radios a tous bateaux que vous croiserez, passez au dessus des nuages et allez directement en ligne droite jusqu'à l'île croissant puis...Et la voix de Daïgo se perdit dans les couloirs du palais, et jusqu'à son départ, elle ne s'éteint pas. Il alla au quai où ses soldats l'attendaient.
-Soldat Yafutomans, nous partons réunir toutes les puissance de ce monde, partons sur le champ compagnons. Drake aurait juré que le roi avait chuchoté :

...Avant qu'il ne soit trop tard...


Après leur départ, Ryu-Kan et Drake restèrent un moment regarder le bateau disparaître dans les nuages, derrière le collège couchant. Puis, l'ermite demanda.
-Qu'a t'on fait de Ramirez ?
-Nous l'avons enchaîné au dessus du vide dans un cachot et...
-QUOI ?!
-C'était le seul moyen de l'arrêter !Mais ça ne semblait pas être ce qui avait frappé Ryu-Kan
-Vous l'avez enchaîné ?!
-O...Oui.
-ESPECE D'IMBECILE !!!!VITE GARDES !LIBEREZ LE AVANT QU'"IL" NE SE
REVEILLE !!!


Ramirez s'éveilla, il était debout, les yeux grands ouverts, dans une pièce sombre, il ne voyait rien, n'entendait rien, ne pensait a rien quand soudain, la lumière s'alluma avec l'arrivée d'un homme, un homme au cheveux blancs avec une armure Valuane, la pièce était Richement meublée, et un homme trônait au bout d'une table avec une mallette pleine d'argent.
-Alors c'était vrai ?Dit l'homme.
-Evidement que c'était vrai, pauvre demeuré, que croyais tu que l'impératrice me fasse en révélant cela ?Je serais exécuté !Répondit l'autre.
-Comment avez vous pût...Moi qui vous considérait comme...Comme un père...Ramirez passa a travers de son double, et se dirigea vers la porte, il la traversa et se retrouva dans une pièce aux murs couverts d'armes et d'armures, devant lui se tenait Galcian et l'homme au cheveux blanc qui s'entraînaient, Galcian avait a ses mains un fléau d'armes et frappait cet homme sans relâche qui se protégeait avec son bouclier.
-Tu te dois d'avoir une connaissance des armes que tu vas affronter si tu veux me seconder dans ma conquête.
-Oui, seigneur Galcian.
-Et n'oublie jamais.
Tuez un homme, vous êtes un meurtrier.
Tuez en dix, vous êtes un assassin.
Tuez en mille, vous êtes un monstre...
Tuez en dix mille...
...VOUS ÊTES UN CONQUERRANT...
Sans faire attention a la voix de Galcian qui s'est transformée en celle de Zelos, il ne s'arrêta pas dans cette salle, il continua et traversa la porte, il marchait d'un pas ferme, décidé, impitoyable. La pièce suivante n'étaient que des murs blancs au alentours, devant lui, un jeune garçon de 10 ans aux cheveux blancs qui affrontait un dragon armé d'une épée. Rien qu'a le voir, on aurait dit un monstre, enchaînant saut acrobatiques et techniques ardues de combat, le dragon hurla, le garçon croyait que c'était fini, mais il le griffa avec rage, et il mourut, le dragon disparut aussitôt et un sort de Riselem le ressuscita.
-Tu as été pathétique Ramirez...
-Mais ancien Prime...
-Tu est mort une dizaine de fois, c'est intolérable !Je te rappelle que c'est en toi que nous avons placé tous nos espoirs !Un A.I.L.F se pencha a coté de lui et fit mine de le réconforter.
-Je...Je...Les larmes commencèrent a perler sur les joues du petit garçon.
-Ne pleure pas !Tu est un Silvite !Les Silvites sont les plus forts !Ils ne pleurent jamais !Dit l'ancien. Retourne dans ta chambre, dans une heure, tu reprendra cet entraînement. Et il s'en alla, son sang tombant sur le chemin blanc...Sur le chemin blanc...Le sang sur le chemin blanc...Le rouge sur le blanc...Le sang d'un ange...Où d'un démon ?Ramirez ne compris pas, que le garçon c'était lui, il n'était plus un enfant, non, tout cela était fini. Voilà pourquoi il était passé par là...Il reniait. Mendoza, Galcian, les anciens et lui même...Il n'était plus un enfant. Il ne s'était toujours pas arrêté, il marchait derrière l'enfant, cet enfant tout vêtu de blanc, qui marchait sur le chemin blanc, il était un oiseau tombé du nid...Un ange déchu...Un ange auquel on a brisé les ailes...Un ange qui était tombé...Oui tombé...Il ne savait où il était tombé...Alors le petit garçon devant lui tomba au sol, et disparut, et une ouverture se forma. Il entra, dedans se trouvait de grandes colonnes d'argent, un grand temple de lumière et d'argent, pas de son, ses pieds ne faisaient aucun son, on aurait pu se battre a coup de canon ici, il n'y aurait eu aucun son. Au milieu de cette pièce, une forme brillante et instable tout en argent, comme un A.I.L.F.
-TU EST FINALEMENT ARRIVÉ JUSQU'ICI...TRÈS IMPRESSIONNANT. HA HA HA...
-Je croyais que tu ne pouvais pas rire ?
-NOUS NE POUVIONS PAS, COMME TU L'AS DIT, COMME NE POUVIONS TE VOIR, MAIS MAINTENANT C'EST FINI. La forme pris une silhouette plus humaine et se leva, il n'y avait d'Ïil, ni bouche, ni oreille, on l'entendait, c'est tout.
-Fini ?
-OUI C'EST FINI, A PRÉSENT NOUS SOMME LE SEUL MAÎTRE DE TON ESPRIT, TU NE POURRA NOUS DÉTRUIRE. CES IMBÉCILES NOUS ONT ATTACHÉ AVEC DES CHAÎNES, MAIS N'ONT T'IL PAS RÉFLÉCHIT QUE LE MÉTAL EST FAIT DE PIERRES DE LUNES ?HA HA HA HA !L'ÉNERGIE DE CES PIERRES ME DONNENT CHAQUE SECONDE, UNE PUISSANCE INIMAGINABLE, ET BIENTÔT PERSONNE NE POURRA ME RÉSISTER!
-Je t'en empêcherais, car cette fois, je suis plus fort. Ramirez se dressa sur lui même, leva la tête vers le ciel comme pour concentrer un sort. Zelos se cabra instantanément.
-OOOOHH...QUELLE FORCE, NOUS NE NOUS DOUTIONS PAS QUE TU PROGRESSERAIS, MAIS PAS A CE POINT LÀ !
-Maintenant tu vas mourir a jamais Zelos, je vais t'écraser comme un insecte répugnant !
-UNE PETITE MINUTE, NOUS N'AVIONS PAS PENSÉ QUE TU PROGRESSERAIS A CE POINT LÀ, MAIS TU N'EST PAS ENCORE PRÊT...
-QUOI ?Ramirez tomba a genoux, une incroyable douleur venait de traverser son esprit a une rapidité foudroyante, il avait eu envie de mourir, il avait vu le monde basculer de tous les cotés, il n'aurait pas souhaité cette torture a son pire ennemi...
-TU EST L'INSECTE...ET LES INSECTES NE MÉRITENT QUE D'ÊTRE ÉCRASÉS...Les ombres de la pièce se regroupèrent pour avaler Ramirez, qui se débattit...
-IL EST TROP TARD POUR RÉSISTER, INSECTE !




-Comment va t'il ?
-Il se débat comme un forcené depuis plusieurs minutes.
-Et vous ne l'avez pas décroché ?!Demanda Ryu-Kan.
-Non, le seigneur Daïgo avait dit qu'il ne faudrait pas le faire si...Ryu-Kan arracha le trousseau de clé et poussa le garde, il ouvrit la prison.
-RAMIREZ !Ramirez leva doucement les yeux, de grands yeux vides.
-COUPEZ LES CHAINES !!!
-Mais il va tomber !Dit Drake.
-COUPEZ LES CHAINES !!!!!
-A...A vos ordres !Il tira sur un câble, et les chaînes se détachèrent, Ramirez tomba.
-Que...Co...Réussit a dire Drake qui n'avait encore rien compris.
-Si vous ne l'aviez pas tué sur le champ, le monde était perdu. Un bruit retentit au fond du cachot et Ramirez bondit a l'extérieur. Il éclata d'un rire gras en voyant l'expression apeurée des deux hommes
-HA HA HA !!!Infâmes pourceaux d'humains !Aujourd'hui est une nouvelle ère de destruction, aujourd'hui est le jour de votre mort, allez rapporter ma parole, je suis Zelos, la fin ultime, le grand juge, celui qui apportera le chaos sur votre monde et vous rongera jusqu'au sang, je suis invincible !HA HA HA HA HA !La grande purification a commencé !Et il passa devant eux, sans qu'ils bougent.
-A...A...A LA G...Ryu-Kan lui mit sa main devant la bouche.
-Vous voulez tous nous faire tuer où quoi ?!!Le gros des troupes de Yafutoma est partie a la guerre, avec notre garnison, c'est du suicide !Dites leur simplement d'envoyer un message a Daïgo et de ne rien tenter contre lui, et surtout de s'écarter de sa route !Préparez tous les bateaux équipés de canons que nous pouvons avoir, avec des coups d'une telle puissance, rien n'est joué.
-B...Bien...Fit Drake et il courut annoncer l'ordre en proférant un juron.

Zelos avançait dans Yafutoma, partout, on s'enfuyait sur son passage, et il en éprouvait une grande joie, joie qui serait a son comble lorsqu'il en aurait fini avec Ramirez. Iil arriva au quai, tous les bateau qui n'étaient pas partis avec Daïgo l'y attendaient, une dizaine de navire pointaient leur canons sur Ramirez.
-Attendez...Dit Drake. Ryu-Kan fixait Zelos qui continuait sa route même en ayant aperçut les bateaux.
-FEU !!!Cria l'ermite, une vingtaine de boulet de canons partirent en direction de Ramirez, l'impact fut Bestial, les boulets de canons ravagèrent une bonne partie du port. Zelos avait retrouvé Razor Blade, Car Daïgo l'avait laissé au palais dans sa précipitation, il était invincible a présent, la fumée se dissipa, et au milieu de l'impact formé par les boulets, il y avait une zone qui était restée intacte, Zelos avait tranché les boulet qui venaient vers lui en deux, les bouts de projectiles avaient détruit encore plus les habitation désertes. Zelos sauta.
-RETRAITE !!!!Hurlèrent Drake et Ryu-Kan. La plupart des vaisseaux purent partir, mais Ramirez sauta sur l'un d'entre eux, Razor Blade s'allongea sensiblement de plusieurs mètres et il trancha le navire en deux. Plusieurs archers mirent le feu au navire grâce a des flèches enflammée, et Zelos, n'ayant plus de prises,

...Tomba dans le vide...

-C...C'est fini ?!On a gagné !Hurla Drake en sautant de joie hourra !Mais il se tût lorsque personne ne parla. A la mémoire de Ramirez, a jamais perdu, le silence et l'amertume se propagèrent rapidement dans les cÏurs.
-Tu était brave, repose a nouveau en paix...Ramirez. Acheva Ryu Kan. Et ils regardèrent la mer, tombeau de Ramirez, qui ne sentira plus le vent. Lorsque soudain, un bruit d'aile déchira le silence. Et Ryu-Kan ouvrit brusquement les yeux.
-Non de dieu. A ce moment Zelos creva les nuages. Des ailes en argent lui avaient poussé dans le dos.
-Continuez donc, vous étiez si touchants !Moi, je pars a la conquête de ce monde, ne m'attendez pas, je ne rentre pas dîner...Et il s'envola vers le soleil qui se couche, vers le continent d'argent...
-Le réveil du démon a commencé...Dit l'ermite. De sombres jours sont a venir...



Tout en sombrant vers les ténèbres, Ramirez se dit que tout cela n'était que folie, sa folie, et que maintenant, il avait si sommeil...
...Il devait dormir...

...Mais maintenant...

...Dormir...
...Il savait...

...Si fatigué...

...où cet enfant était tombé...
...Sommeil......

...Maintenant il était...

Fermer les yeux...
...Au plus profond des enfers...

...A jamais...




Ces mots finis, la funèbre campagne
Trembla si fort que, mon épouvante,
Le souvenir me baigne encore de sueur.

De la terre des pleurs un grand vent s'éleva,
Qui fulmina un éclair, et si rouge
Qu'il abolit en moi tout sentiment.

Et je chus, comme un homme accablé de sommeil.


Dante :La Divine Comédie, l'enfer, chant III


A venir :
Acte III :L'enfer...


Notes de l'auteur :
"Viper Dragoon" :Et bien ?J'avais enlevé le Suspens, mais j'ai quand même réussi a vous faire croire que Ramirez gagnerais où crèverais et je vous ait fait retenir votre souffle !Comment ça pas de suspens du tout ?!Ah ben oui, c'est vrai, j'avais dit qu'il y aurait trois parties !^o^ lol !Bon, pour le suspens, je n'en reviens pas moi même, j'avais prévu que Ramirez Brise ses chaînes et se barre avec des ailes, voilà comment je devais organiser le chapitre, le reste est de l'improvisation, tous mes chapitres marchent sur ce principe, je connais mon histoires sur les grands axes, voilà !Et ça marche plus où moins bien oui...Goutte de sueur.
-Drake ?
Pour ce perso je n'avais pas cerné sa personnalité, mais il semble plus doué pour obéir a des ordre et se faire engueuler pas Ryu-Kan, donc, on va garder ça comme ça.
-La récupération de l'épée est un peu facile non ?
-Moui, c'est vrai, c'est juste que j'avais pas d'idée et que ses pouvoirs lui aurait fait vite retrouver de toutes façon.
-Ta manière Zarb d'écrire dans tous les sens.
Ce sont les pensées de Ramirou.
"Ramirez" :è___é Pourquoi m'appelle tu Ramirou ?
"Viper Dragoon" :^___^Parce que je suis tombé sur un sketch de Semoun en tapant et qu'il appelait un type qu'il avait arrêté Ramirou, c'était tellement drôle que je m'y suis mit.
"Ramirez"[Humilié le Ramirou] :è___é Grrr...
"Vincent Valentine"[De FF7] :-___-Te plaint pas, moi a la Shinra Corp j'ai droit a "Lolo".
"Viper Dragoon" :Oh mon dieu voilà que je transforme ma fic sérieuse en parodie, l'habitude désolé !Donc, ce sont les pensées du petit Ramirou *Tics nerveux de Ramirez*Je les ait fait ainsi pour montrer qu'elles sont confuses, mais bon, vous arrivez a lire (è___é Sinon arrêtez de lire immédiatement, je fait pas des fics en dessous d'un certain seuil d'intelligence tout de même ^o^ lol)
-Ramirez qui traverse ses pensées ?
Au début je pensais a une simple conversation avec Zelos comme avant mais l'idée m'est venue toute seule !J'en suis fier !^___^

Je tiens a vous signaler que je suis particulièrement mécontent de moi pour cette partie, j'ai eu beau réécrire les scènes I et II je ne suis pas arrivé a les améliorer, par contre, je suis très fier de ce chapitre qui va sûrement compter parmis mes meilleurs.

Quand a la divine comédie (Je vous avez dit que je vous expliquerait plus tard !~___^ la divine comédie de Dante (Je vous l'ai peut-être pas dit mais il s'agit du nom de l'attaque d'Ifrit dans FF)Est un poème de 100 chants regroupés en trois parties écris par Dante entre 1306 1308 et 1321 (Très vieux alors ^o^)Et compte le voyage de Dante aidé de son maître et guide Virgile a travers L'Enfer, Le Purgatoire et Le Paradis qui sont les noms des trois parties. Mais là où je change, c'est que au lieu de commencer par les enfers comme Dante, je commence par le Paradis !C'est profond non ?Et j'ai choisi ce texte car il s'agit, je pense, d'un genre de vielle fanfiction, car les héros du temps (Les dieux grecs, légendes antiques etc...) font partie des personnage que croisent Dante. Voilà pourquoi, La divine Comédie est la plus vielle des Fanfictions !

Bon, voilà, rendez vous pour la prochaine partie, soyez Aware refinissez Skies si vous le valez bien !^o^ !
@+ !

Écrit par Viper Dragoon - Lire la suite ==>

Syndication : RSS Partenaires : DCGAMES Blue Swirl
Code couleur : noir = normal ; vert = Dreamcast ; violet = Gamecube
© 2002-2017 Copie partielle ou intégrale interdite sans l'autorisation des auteurs