Skies of Arcadia island

Chimères

Chapitre IV:Fallen Hero

Nasrad elle aussi était dévastée, les dégâts étaient grands, mais les Nasradiens avaient la peau dure, les incendies et les éboulements avaient étés stoppées. Les gens s'occupaient des blessés, le brouhaha de la foule s'était soudain changé en gémissements, et les seuls oiseaux qui chantaient, étaient les corbeaux…
-Encore une catastrophe…Murmura Maria…Piastol ne dit rien et scruta l'horizon d'un regard d'aigle. Celui qui avait fait cela pensa t'elle , n'en était pas a son premier raid…Les points stratégiques vitaux avaient étés touchés. La muraille, le palais, l'entrepôt d'armes, etc…Le port était en vue, Piastol rentra dans la cabine et regarda Vyse. Il était toujours inconscient mais respirait plus facilement, il avait de bonnes chances de s'en tirer. Un sourire furtif effleura ses lèvres, ce genre de sourire soulagé qu'on ne peut empêcher de surgir, mais elle le réprima aussitôt. Ressentirait t'on de l'émotion ?Pensa t'elle. C'est inacceptable !Dès qu'on as réglé cette histoire, on retourne a l'entraînement. Ils arrimèrent finalement. La foule venait a présent vers eux, elle s'arrêta a coté du bateau. Aïka était sur le pont, ils l'avaient vue de loin, grâce a sa chevelure peu commune.
-Que s'est il passé ?!Demanda t'elle. Personne ne le lui répondit, la foule continuait a la fixer des yeux, sans rien dire, les seuls bruits qu'on entendait étaient les gémissements des blessés et les crépitements des feux de fortune qui les réchauffaient. Aïka était visiblement intimidée, elle n'avait jamais été confrontée a un tel cas.

Piastol observa la scène, depuis la cabine.
-Vigoro ?
-Quoi ?
-Prend Vyse dans tes bras, nous partons par l'arrière chez ton médecin, évite de te faire remarquer.
-Comment veux tu que j'évite de me faire remarquer avec un blessé dans les mains ?! S'exclama Vigoro. Piastol tendit un casque de Soldat Valuan a l'amiral.
-Met lui ça sur la tête, et sort par derrière…
-Et…Et moi ?Demanda Kirala.
-Reste avec elle, Elle déploya une carte et montra un point rouge dessus, en cas de pépins levez l'ancre et revenez ici a la tombée de la nuit, on sera là. Elle s'agenouilla et posa les mains sur les épaules de Maria en la fixant dans les yeux.
-Maria, je veux que tu sois très prudente, en cas de danger, fuis et cache toi, écoute ce que te disent Kirala et Aïka d'accord ?
-D'a…D'accord. Piastol et Vigoro sortirent

-Que peut t'on faire pour vous aider ?!Demanda Aïka. Pourquoi ne parlez vous pas ?!! Cria t'elle. La foule ne bougeait pas, un enfant sortit de l'attroupement et arriva au premier rang. Il s'accroupit au sol pour ramasser quelque chose. Et il se releva. Son visage était crispé par la douleur et il lança brusquement la pierre qu'il avait en main sur Aïka, qui se la prit en plein visage, et s'accroupit par terre. Mais la pierre ne fut pas seule, ses sœur vinrent la rejoindre bientôt.
-TU OSE REVENIR ICI APRES CE QUE TU AS FAIT ?!Hurla une voix qu'Aïka entendit distinctement malgré les hurlements.
-MON PERE EST MORT A CAUSE DE TOI ET DE TON FOUTU CAPITAINE ! Cria une voix juvénile.
-MON FILS ! IL FETAIT SES HUIT ANS AUJOURD'HUI !!SALOPE !!Les coups pleuvaient et Aïka n'en voyait plus la fin. La douleur cessa soudainement. Sa vue devint floue, elle n'entendait plus rien, elle n'avait plus mal, elle ne pensait a rien plus a rien, elle regardait avec étonnement son corps ensanglanté porté par les coups et ses habits déchiquetés par la haine.

-Alors c'est ça la mort ?

…C'est drôle…

…J'avais toujours pensé mourir pour des gens qui vivraient grâce a moi…

…Mais pas être tuée par des gens qui sont morts a cause de moi…

…Une minute…

Ils ne sont pas morts…

Je ne les ait pas tués, je n'ai jamais tué aucun innocent !C'est faux !Je me bat pour le bien ! Avec Vyse !Je dois vivre pour ces gens, et pour Vyse !

Kirala bondit dans la foule, un Wakisashi a la main.
-PERSONNE NE BOUGE OU JE FRAPPE !Dit elle d'un ton menaçant. Certains se retournèrent, mais la majorité continuèrent leur sombre besogne. Kirala ne voulait pas frapper des innocent, mais en l'occurrence, ils ne l'étaient plus…
-PIRALEN !La pluie de feu s'abattit sur les Nasradiens qui surpris s'enfuirent se cacher, croyant a un nouveau bombardement. Kirala en profita pour planter son arme dans les quelques badauds qui restaient et hissa Aïka sur son épaule avant de courir vers le Crusader. Maria enclencha aussitôt le contact. Le bateau démarra au quart de tour, Pow et Deathound s'occupèrent de mordre les quelques passagers clandestins qui s'accrochaient au bords. L'esquif fonça dans une agglutination de nuages et s'y cacha…

*****************************************************************

En temps normal, un blessé Valuan dans une capitale Nasradienne aurait éveillé bien des soupçons, mais l'apparition d'Aïka au port avait fait tellement de bruit, que plus personne s'en souciait. L'ange de la mort avait encore une fois bien calculé son coup…
-Où se trouve ton médecin ?
-On y arrive, j'espère qu'il a survécu au bombardement. Dit Vigoro.
-Il ne risque pas de prendre la mouche en voyant Vyse ?
-Ca m'étonnerais…

Vigoro ouvrit la porte du cabinet. Un homme chauve au dos courbé, il avait une quarantaine d'années et portait un hakama modeste qui trahissait ses origines Yafutomanes. Il avait un regard fatigué et disposait d'une ossature assez puissante, malgré le fait qu'il était presque bossu. Il était en train d'examiner un homme grassouillet richement vêtu. Entouré de soldats de Nasr. Piastol reconnu le bourgeois du premier coup d'œil et maudit sa malchance. Le Nasultant. Il était évident quoi qu'il se soit passé, que Vyse n'était plus le bienvenu a Nasrad. Si ils révélaient quoi que ce soit ici, adieu capitaine !Et elle pouvait dire adieu a beaucoup de chose, notamment a la vie, pour complicité.
-Vigoro ?!Demanda le chauve. J'aurais du m'en douter !Tu choisis toujours le pire moment pour débarquer !
-Il n'y a jamais de mauvais moment. Répondit celui-ci. Les gardent sortirent leurs machettes. Vigoro ne bougea pas d'un cil.
-Je ne viens pas là pour me battre, je n'ai plus aucun lien avec Vyse ni avec personne. Dit il pendant qu'il installait Vyse sur un canapé. J'ai là un blessé…
-Allez y Tesshu. Dit le Nasultant. Je suis fort. Occupez vous de lui j'attendrait. Devant le regard de Vigoro. Le médecin répliqua rapidement.
-Pas possible. En remarquant juste a ce moment, l'entaille immense dans la partie supérieure du casque qui formait comme une crevasse. Il a reçut un coup violent au crâne et lui retirer le casque maintenant pourrais le tuer. Il me faudra toute mon attention pour le libérer puis le soigner. Je vais m'occuper de vous et je ferais sauter le blindage quand je serait frais et dispos. Il se tourna vers Vigoro.
-Ne vous inquiétez pas le laisser ainsi ne le tuera pas. Vigoro adressa un sourire furtif a Tesshu qui répondit par le même sourire. Il finit de faire les bandages du Nasultant. Qui se leva pour partir, il s'arrêta devant Piastol.
-C'est bizarre, j'ai l'impression de vous avoir déjà vue quelque part.
-Pas moi, répondit l'ange, nous ne nous somme jamais rencontré.
-En tout cas, répondit le Nasultant d'une voix douce. Passez au palais un de ces jours, nous pourrons…Discuter. Dit il en appuyant sur le dernier mot. Piastol répondit froidement.
-Soignez vous en premier lieu, nous en rediscuterons. Le Nasultant esquissa un sourire expressif et ferma la porte. Piastol lâcha avec dégoût…
-Les hommes, tous des porcs…
-Eyh !Dit Vigoro. Je te rappelle que je suis un homme moi !Piastol le fixa sans dire un mot. Le message était passé et Vigoro, faisant mine de changer de discussion se tourna vers Tesshu.
-Tu arrive en période de crise. Lui dit le médecin.
-Qu'est ce qui s'est passé au juste ?Demanda Vigoro pendant que Tesshu retirait le casque de Vyse, découvrant son visage et poussant un cri de surprise. Il fit volte face sur Vigoro.
-Tu viens me demander de soigner cet homme après ce qu'il a fait ?!
-Justement, peut tu m'expliquer ce qu'il a fait de si terrible ?Demanda l'amiral.
-Tu n'est pas au courant ?
-Je viens d'arriver. Avec Vyse.
-C'est…Impossible…
-Au lieu de perdre du temps en parlotte inutile viens en au fait. Dit Piastol. Tesshu sortit de sa contemplation horrifiée de Vyse.
-D'accord, voilà comment tout a commencé. Raconta Tesshu. J'était a mon cabinet, nous n'avions pas de client aujourd'hui. Pendant que j'entamais une sieste bien méritée, un bruit d'explosion au loin, j'ai eu le réflexe du guerrier et je me suis précipité a la fenêtre, un bateau bombardait la ville, avec d'autres bateaux, ils étaient Valuans, tous !Tu sais que je ne porte pas vraiment les Valuans dans mon cœur Vigoro…
-S'il te plait, continue. Demanda l'ex-amiral, gêné.
-Bref, au milieu du défilé, le Delphinus, superbe, qui massacrait la ville a grand coups de canons.
-Le Delphinus ?!S'exclama Piastol. C'est impossible, Enrique l'a récupéré, ça voudrait dire qu'il aurait pleinement consentit a attaquer Nasrad ?!Je ne peux pas le croire !
-Et moi non plus, rajouta Vigoro, même si le prince est jeune, il sait encore faire la différence entre le bien et le mal.
-Mais pourquoi en veut on a Vyse ?Continua Piastol. Tout le monde sait qu'il a rendu le Delphinus.
-Justement, on aurait pu croire ça…Jusqu'à ce qu'on le voit de nos propres yeux. Répondit le Médecin. Vyse est descendu sur une nacelle de secours et a crié au mégaphone.
-Qu'a t'il dit ?
-Je m'en souviens encore !J'en avait froid dans le dos il a dit " J'ai sauvé ce monde, en luttant dans le bon coté, maintenant, vous allez voir comment il est facile, de lutter dans le mauvais coté. J'ai sauvé ce monde, maintenant il m'appartient, voilà un petit aperçu de ce qui vous attend si vous tentez de résister. Et dites vous que les navires que vous voyez derrière moi ne sont qu'un centième, de la flotte qui se cache, quelque part, sur cette planète, et maintenant…Que la fête commence !Bienvenue a mon barbecue ! "Et il a éclaté de rire avant de remonter dans le Delphinus. Et vous voyez ce qui s'est passé a présent.
-Une rumeur parle d'un double de Vyse, commença Piastol. Qui se serait fait passer pour lui un certain temps…
-Oui, j'en ai eu des échos moi aussi. Répondit Tesshu. Mais très flous, le mieux c'est que tu demande a Astuto.
-Je n'y manquerais pas. Finit Vigoro.
-Est ce que tu peux t'occuper de lui maintenant ?Demanda Piastol.
-Hmmm…Tesshu regarda la jambe de Vyse. J'en ait pour deux secondes, il risque de se réveiller après ça.
-Tant mieux. Dit simplement Piastol. Tesshu attrapa la jambe de Vyse a deux mains.
-Tu crois pas que tu y vas un peu f…Commença Vigoro.
-Qui est médecin ici ?Toi ou moi ?
-Ok, Ok… Tesshu empoigna la jambe et d'un coup sec, la remit en place. Vyse eut un sursaut et hurla instantanément. Puis, il se laissa tomber mollement sur le canapé.


Vyse ouvrait faiblement les yeux, tout tournait autour de lui. Des formes étranges apparaissaient devant lui…Il y avait deux hommes costauds, et une femme. Gilder Drachma et Fina ?Il n'aurait pas su dire, il se passa une main devant les yeux, mais rien ne changea. Il commençait a se demander ce qu'il faisait ici et pourquoi il avait eu si mal…Il voulait se souvenir. Et il allait se souvenir. Et il aurait mieux valu qu'il oublie…Mais pendant son sommeil, milles Dragons et Chimères l'avaient torturé. Il revoyait Fina qu'il n'avait pas pu protéger, ni tous les membres de son équipages…Et elle le torturaient sans cesse. " Tu aurais pu les sauver " " Mais tu était trop lâche "
" C'est de ta faute " " Tu sera le seul a payer cette fois ". Vyse avait vu la mort, et a présent il savait que la vie ne lui ferait plus peur, plus jamais…

*****************************************************************

Susano sur son trône froid de marbre évoquait tout ce qu'il y avait de grandiose dans le pouvoir. L'impassibilité, l'impartialité, l'orgueil, le mépris, l'arrogance, la dignité, la fermeté. Le calme en personne assis sur du marbre blanc, contemplant avec une dérision a peine voilée, les anciens qui se prosternaient a ses pieds. Ils n'arrêtaient pas de parler et lui, n'écoutait pas un mot de ce qu'ils disaient. Ca n'était que babioles sans intérêt, d'ailleurs, ils étaient eux même des babioles sans intérêt. Avec ou sans eux, le plan aurait marché a merveille. Pourquoi ne les avait ils pas supprimé a sa libération ?Alors qu'eux seuls pouvaient encore l'enfermer ?Parce que pour l'instant, il n'était pas pratique pour eux de l'enfermer, il savait qu'ils attendaient d'asseoir leur pouvoir pour l'enfermer a nouveau. Il avait besoin d'eux pour servir d'exemple lorsqu'il dominerait le monde. Mais dans l'immédiat, ils l'amusait. Ces courbettes ridicules et toutes ses manières, lui donnaient la nausée. Mais il aurait suffi qu'un seul n'oublie une seule de ces règles, et il n'aurait pas même le temps de comprendre ce qui lui arriverait. Car le protocole était ennuyeux et rébarbatif a mourir, mais il n'était pas inutile. Il inculquait le respect, un culte a sa personne, et il aimait ça. Voir les gens lui vouer un culte. Car ça prouvait sa supériorité. Sa supériorité était évidente, mais il fallait le prouver régulièrement chez les humains. Sinon, on avait des bavures. Après tout, les humains n'ont t'ils pas toujours craint ceux qui étaient plus fort qu'eux ?N'était ce pas une preuve suffisante pour montrer qu'ils étaient destinés a servir ?

*****************************************************************

Et même si les héros existaient quelque part, soit ils étaient bien cachés, soit ils arrivaient toujours bien trop tard. A quoi bon espérer leur venue, alors ? A quoi bon, si ce n'est à récolter des déceptions à force de trop d'espérance. L'espérance est une mauvaise chose pour la survie. L'espérance et les rêves suffisent à donner envie de vivre ; pour la survie, c'est une autre histoire.
[…]
Ici comme ailleurs, on n'était qu'un simple numéro. Un numéro est remplaçable. Je le savais et je l'ai toujours su.

Pensées de Laekh Traumen, dans " Point de Vue " de Angie Shinmore

Notes : "Viper Dragoon" : Je coupe ce chapitre en deux parce qu'il est trop long. ^o^ Alors alors alors ?Je vous avait pas dit que j'avais fait du progrès en suspens ?Si je vous l'avait dit !Mes personnages nagent dans ces pages en plein marécage ! ^o^
"Piastol" :-___-o Abrège…
"Viper Dragoon":^___^ Ok Ok!Vous voyez, faute de confiance, la confusion règne, et d'une main de fer. L'histoire aurait pu être encore plus ambiguë si j'était pas si con…
-Fallen Hero
C'était le grade de Vyse (Un peu remanié)Lorsque Vyze lui pique son identité, j'ai voulu dire que c'était la fin de la félicitée pour Vyse et qu'il fallait se mettre au boulot pour la regagner .
-EMPORRRRTE PARRRR LES FOOOOOLLLL !!
La foule qui attaque Aïka avec le gosse, c'est Symbolique, comme je l'ai dit, c'est fini pour eux la belle vie.
-Ouahquizaquoi ?
Wakisashi (Se prononce Ouahkizachi)et un sabre plus court que le Katana, il s'utilise rarement sans le Katana, (Aoshi Shimonori de Kenshin a peut-être un Wakisashi, je ne sais plus…)Le Wakisashi est normalement utilisé pour se battre avec le Katana (Le Katana dans une main, le Wakisashi dans l'autre)On appelle cette paire le " Daïsho "Et seul les grands samouraïs pouvaient porter un Daïsho, en l'occurrence. Kirala utilise le Wakisashi seul. (Moi avant de faire des fics, je me documente, monsieur !(Ou madame))Le plus grand samouraï de tous les temps, se battait au Daïsho.
-Vyze/Vyse
On ne sait toujours pas si le méchant Vyse est Vyze…Hé hé hé…Mystère, d'un coté, ça collerait bien que ce soit lui, mais vous le devineriez, et d'un autre, si c'était un vulgaire double, ce serait trop facile…Alors ?Vous avez trouvé ?;-)
-Tesshu
Personnage du jeu vidéo PS2 " TENCHU, La colère Divine"Qui est médecin, j'ai voulu faire un clin d'œil a ce jeu (Ma première parodie étant sur " TENCHU Stealth Assassin " (Le premier opus))Ca collait bien et je résiste jamais a faire des clins d'œil, peu de gens connaissent TENCHU, pour résumer, ce jeu peut être chiant a mourir si vous voulez le finir tout bien a 100%, mais si vous voulez juste vous éclater, il est excellent !
-Astuto ?
Poil a l'heure ^^.
-Bienvenue a mon Barbecue !
Vous avez trouvé que cette phrase faisait tache dans le discours de Vyse ?C'est encore un clin d'œil !Dans FF6, quand Kefka met le feu au château de Figaro, il dit a Edgar :
" Bienvenue a mon barbecue "Avant d'éclater de rire, certain auront peut-être vu le clin d'œil, et je les en félicite !

Allez, viper.dragoon@laposte.net maillez moi si vous lisez cette fic un samedi soir, que vous vous emmerdez, ça fera au moins plaisir a quelqu'un !^O^ @+ !

Écrit par Viper Dragoon- Lire la suite ==>

Syndication : RSS Partenaires : DCGAMES Blue Swirl
Code couleur : noir = normal ; vert = Dreamcast ; violet = Gamecube
© 2002-2017 Copie partielle ou intégrale interdite sans l'autorisation des auteurs